À savoir sur les violences conjugales

Ils sont nombreux, ces hommes et femmes qui subissent chaque jour, pendant toute une vie, des mauvais traitements de la part de leurs conjoints. Quand cela arrive dans une relation conjugale, peu importe le statut de la relation, les conséquences peuvent être dramatiques. C’est pour cela que la loi prévoit des sanctions contre les auteurs de ces actes de violences. Pour ceux qui en souffrent en silence, voici comment la loi prévoit de vous protéger.

Les formes de violence conjugales

Il faut savoir que les violences conjugales prennent plusieurs formes. Quand on en parle, les gens la résume trop souvent à la violence physique, qui n’est qu’une de ses nombreuses formes. Au-delà de cette forme qui consiste à porter des sévices corporels à ses victimes, il existe deux autres formes de violences conjugales. La première est psychologique. Elle consiste en fait à infliger des humiliations à son conjoint à travers des insultes ou d’autres formes de tortures psychologiques. Vous pourrez vous rendre sur le site https://www.aimh.fr/ pour en savoir plus. La dernière forme est sexuelle. Bien entendu, cela consiste à harceler sexuellement son conjoint, à lui imposer des relations sexuelles forcées et des pratiques sexuelles humiliantes. Les agressions sexuelles et les viols en font également partie.

Ce que prévoit la loi pour vous protéger

Beaucoup de personnes subissent ces genres de violences et le tout dans un lourd silence. Si les langues des victimes peinent à se délier, c’est par craintes de représailles de la part des bourreaux. Heureusement la loi prévoit désormais des dispositions légales sur les violences conjugales, surtout avec le phénomène qui prend de l’ampleur. En fonction du type de violence et des préjudices subis par la victime, les auteurs encourent jusqu’à 30 ans de prison. Il n’y a donc aucune excuse à ne pas signaler son bourreau à la police.