Est-ce obligatoire pour les enseignants du privé de souscrire à une mutuelle santé ?

Aujourd’hui, le métier de l’enseignement expose la santé des enseignants à divers maux. Ils se voient donc obligés de s’affilier à une mutuelle pour mieux prévenir et guérir ces éventuels maux. Certains d’entre eux pensent que ce n’est pas nécessaire pour eux d’accéder à une mutuelle de santé. Par contre, d’autres sont conscients de l’importance d’une mutuelle santé à eux en raison des risques qu’ils encourent. Découvrez dans cet article si c’est vraiment obligatoire pour les enseignants de souscrire à une mutuelle santé.
 

Une obligation prévue par la loi 
 

La souscription des enseignants à une mutuelle santé est obligatoire pour ceux-ci. Pour en savoir plus, allez consulter les termes de l’accord inter branche EPP. C’est un accord qui a été créé le 18 juin 2015 et qui a vu son application fait surface quelques mois après cette date, et pour être plus précis, le 1er janvier 2016. Avant cet accord, la question de l’importance de la souscription à une mutuelle par les enseignants faisait un véritable objet de débat, une question qui préoccupait plus d’un. Mais depuis cette législation qui a expressément précisé dans ses termes qu’il s’agit d’une obligation pour tous les enseignants du secteur privé et, de surcroît, une obligation à laquelle ne doivent pas manquer de respect les établissements employeurs. Autrement, le non-respect de cette obligation sera sévèrement sanctionné par la loi.  
 

Possibilité de se souscrire à une couverture complémentaire
 

La loi oblige les enseignants à souscrire à une mutuelle santé. Mais elle leur donne également la possibilité de souscrire à une couverture complémentaire. Ce qui leur permet d’obtenir une prise en charge supplémentaire, une meilleure prise en charge toujours dans le cadre de leurs frais de santé. En plus donc de la prise en charge primaire, de la prise en charge de base par exemple la garantie d’un panier de soins que bénéfice le professionnel, il leur est permis de bénéficier d’autres garanties. Toutefois, si ça ne leur avantage pas, ils peuvent demander à l’établissement employeur d’être dispensé de la mutuelle santé de leur établissement employeur.