Les différents types de permis de conduire

Toute société nécessite des règles strictes, notamment dans les activités qui y sont menées. Conduire aussi les différents engins motorisés n’échappe pas à cette règle. Il est donc nécessaire de posséder un permis de conduire avant de s’aventurer au volant d’un véhicule. Débutons alors par une découverte de ce que l’on appelle le permis de conduire.

Le permis de conduire : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’on parle de permis de conduire, on désigne un document personnel à caractère civique délivré par les instances administratives et gouvernementales. Pour plus de détails, visitez ici. En effet, le permis de conduire est un document individuel qui prouve l’autorisation accordée à une personne pour conduire un véhicule à moteur. Pour une meilleure traçabilité, le permis est la plupart du temps délivré par la même structure qui accorde les plaques d’immatriculation des voitures. De plus, sur le permis, l’on retrouve des informations clés renseignant sur le type de véhicule que peut conduire l’individu, les limitations de ses capacités, et la fonction qu’il pourrait exercer avec ce permis, etc. Il faut donc comprendre qu’un permis ne saurait donner carte blanche pour tout type de véhicule.

Quels sont les types de permis qui existent ?

Il existe plusieurs types de permis qui sont délivrés en fonction des capacités du conducteur et des fins pour lesquelles il conduit. Le plus populaire de tous est le permis de type B. Ce permis permet de prendre le volant d’une voiture. Il est obtenu après maîtrise du Code de la route et acquisition d’une certaine expérience de conduite avec un moniteur d’auto-école. Il y a aussi les permis de type C et D. Contrairement à l’autre, eux permettent de conduire des véhicules de transport. Le C sert pour le transport de marchandises et le D pour le transport d’être humain. Enfin, on a le permis E, communément appelé le permis remorque. Il sert à un conducteur disposant d’un des autres permis lorsqu’il veut ajouter une remorque à son véhicule.