Les lauriers roses : à quelles maladies sont-ils souvent confrontés ?

Les lauriers roses sont des plantes rustiques qui n'ont généralement pas besoin de beaucoup de soins pour vous offrir plein de fleurs en été. Cependant, il existe quelques pathologies sur les lauriers roses qui peuvent nuire à leur santé et les empêcher de fleurir. Ces dernières seront exposées dans les prochaines lignes de cet article.

Types de maladies des feuilles de laurier-rose

La maladie des lauriers roses peut être identifiée en trois pathologies principales : taches, fumagine, gale. Ces trois maladies sont d'origine fongique et surviennent pendant la saison chaude, lorsque l'humidité de l'air permet la prolifération de bactéries pathogènes.

Quant aux tâches, ce sont des points irréguliers qui apparaissent sur les feuilles et qui ont un caractère nécrotique. Les principales caractéristiques pour la détection de cette maladie sont la présence sur le bord des feuilles d'une bande noirâtre aux bords relevés.

Avec le temps, les taches s'étendent à l'ensemble de la feuille, provoquant une chute précoce. La fumagine consiste plutôt en une couche brune sur la feuille, causée par le champignon, qui lui enlève sa lymphe vitale.

La gale, quant à elle, dérive d'une taille incorrecte qui provoque des lacérations, permettant au champignon de pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques. Les dégâts concernent une floraison rare ou absente et la présence de tubercules sur l'arbuste et sous l'attache des feuilles, dans lesquels se niche la bactérie.

Prévention et traitement des maladies des feuilles de laurier-rose

La prévention est le meilleur remède que l'on puisse appliquer lorsqu'on a l'intention de cultiver un laurier-rose. De nombreuses maladies d'origine fongique se développent en effet à cause d'un mauvais arrosage ou d'un environnement trop humide. La stagnation de l'eau en effet ou le voile qui se forme sur les feuilles ne font que favoriser l'infestation par le pathogène.

Il se déplace et se développe grâce à l'eau. Donc, n'arroser que si le sol est sec, veiller à un bon écoulement de l'eau et favoriser un environnement sec sont autant de mesures qui préviennent l'apparition de toute maladie bactérienne. Une taille appropriée peut également être une aide très importante.

Pour certains champignons, les lacérations causées par une taille mal effectuée sont le point d'accès aux vaisseaux lymphatiques. Pour les pathologies causées par les insectes, les meilleurs adjuvants sont les produits chimiques. En effet, les insecticides sont le principal remède contre la cochenille, les pucerons et les tétranyques qui, surtout si la plante est dans le jardin, ne peuvent être évités.