L’essentiel à savoir sur le métier de forgeron

Depuis l’époque médiévale, le métier de forgeron s’est révélé noble et indispensable à la prospérité de toute cité. Aujourd’hui encore, ce métier continue de faire ses preuves. En quoi consistent le métier de forgeron et quel parcourt suivre pour être en mesure de l’exercer ? Retrouvez dans cet article les réponses à cette préoccupation.

En quoi consiste le métier de forgeron ?

Le forgeron est une personne qui exerce diverses fonctions. Si vous voulez devenir forgeron vous devez avoir un sens de créativité, artistique, et d’innovation. Dans un premier temps, un forgeron procède à la fabrication et à la répartition de tout ouvrage en métal forgé. Devenir forgeron implique d’être en mesure de réaliser des plans techniques pour des projets (notamment des projets d’urbanisation ayant rapport avec le BTP). Ensuite, un forgeron à la capacité de choisir les bons matériaux et technique de façonnage. S’il y a une chose qui est formidable, c’est que le métier de forgeron n’a presque rien perdu de son aspect classique. Un forgeron doit être en mesure de chauffer, de marteler, de courber, de couper et de modeler le métal chaud afin de lui donner les formes voulues. Enfin, un forgeron est quelqu’un qui se trouve dans la capacité d’effectuer des essais et des contrôles de qualité sur un produit fini.

Comment devenir forgeron ?

Comme pour tout autre métier, il est important de suivre une formation professionnelle avant de pouvoir exercer en tant que forgeron. Dans un premier temps, vous pouvez vous lancer dans la préparation d’un CAP ferronnier. Cela vous permettra de poursuivre vers un BMA. Ce qui vous prendra deux ans. Vous avez également la possibilité de suivre une formation qui aboutira à l’obtention d’un BAC Pro technicien en chaudronnerie industrielle. Cela vous permettra d’obtenir un BM après deux ans de formation supplémentaires. Le Bac Pro Métallier est également une possibilité pour laquelle vous pouvez opter.