Que faut-il savoir sur le visa thaïlandais ?

Pour voyager dans un pays étranger, il faut avoir certaines pièces. Au nombre de ces pièces, il y en a une qui s’avère indispensable avant de prendre le vol : c’est le visa. Si vous faites le programme de voyage en Thaïlande, vous devez absolument lire cet article pour vous informer sur le visa, la pièce qui fait entrer dans le pays.

Que peut-on savoir sur un visa ?

Ceci serait très important pour ceux qui n'ont jamais de visa. Si vous cherchiez à connaître l’utilité de ce document, lisez avec la plus grande attention. Alors, parlant d’un visa, c’est un document considéré comme un passeport qui mentionne exactement la date où vous devez entrer sur le territoire et aussi pourquoi vous vous voyagez sur le pays. En résumé, on peut juste dire que le visa est ce qui détermine l’objectif de votre voyage. Ce site donne des conseils aux voyageurs pour obtenir un visa.
Par ailleurs, on distingue plusieurs types de visas thaïlandais. Nous avons :
• Le visa tourisme TR : c’est le type de visa qui offre seulement deux de séjour aux voyageurs. Cependant, c’est possible de le prolonger ;
• Le visa tourisme STV : contrairement au premier, il accorde trois mois de séjour aux voyageurs. Tout comme le premier, il peut être également prolongé ;
• Le visa tourisme METV : il donne la même période de séjour que le visa TR. Mais actuellement, le visa est suspendu à cause de la crise sanitaire causée par le coronavirus ;
• Le visa non immigrant O pour les familles et les personnes âgées de plus de 50 ans : c’est un visa qui s’utilise une seule fois pour entrer dans le pays de la Thaïlande. Il accorde seulement trois mois de séjour aux voyageurs.

Le visa pour entrer dans le pays de la Thaïlande : une obligation ou c’est facultatif ?

Pour répondre à cette question, ce serait sur deux plans : le contexte sanitaire et la nationalité. Pour le premier cas, le visa est obligatoire et c’est l’administration thaïlandaise qui a pris cette décision dans le but de limiter la propagation du virus. Dans le second cas, l’administration autorise les voyageurs de certains pays à y entrer sans le visa. Mais il faudra être en possession du passeport.